Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 19:11

 

Georges Bernard Shaw (prix Nobel de littérature en 1925)


"Ce dont le monde a le plus besoin est un homme qui a l’esprit de Mohammed. Les hommes religieux dans le Moyen-âge, par ignorance et par fanatisme, ont propagé une image obscure de la religion de Muhammud qu’ils ont considéré comme l’ennemi du christianisme. Mais après avoir eu connaissance de l’histoire de cet homme, j'ai trouvé que c’est un prodige exceptionnel et j'ai conclu qu’il n’est pas l’ennemi du christianisme mais le sauveur de l’humanité. Selon mon opinion, s’il avait à se charger des affaires de ce monde actuel, il résoudrait tous nos problèmes et assurerait la paix et le bonheur que le monde entier espère."  The Genuine Islam Vol. 1, N° 8, 1936

 
François Voltaire

 

En premier lieu Voltaire manifestait une opinion hostile envers le Prophète Muhammad (Que la paix et la Bénédiction de Dieu soient sur Lui) à l’instar de la tragédie « Le Fanatisme ou Mahomet le prophète (1742) », qui, d’ailleurs, a été ardemment critiqué par Napoléon et Renan  (Voir Napoléon Bonaparte et Ernest Renan).

En second lieu, Voltaire a vraisemblablement changé d’opinion, c’est sur cette phase que nos extraits porteront.

"Toutes ses lois qui, à la polygamie près, sont si austères, et sa doctrine qui est si simple, attirèrent bientôt à sa religion le respect et la confiance. Le dogme surtout de l’unité d'un Dieu, présenté sans mystère, et proportionné à intelligence humaine, rangea sous sa loi une foule de nations, et jusqu'à des Nègres dans l'Afrique, et des insulaires dans l'Océan indien."

Chez Treuttel et Würtz ; 1835 ; Tome Premier ; Chapitre VII : De l’Alcoran, et de la loi musulmane ; page 103,104


"Le mahométisme était sans doute plus sensé que le christianisme. On n'y adorait point un Juif en abhorrant les Juifs; on n'y appelait point une Juive mère de Dieu; on n'y tombait point dans le blasphème extravagant de dire que trois dieux font un dieu; enfin on n'y mangeait pas ce dieu qu'on adorait et on n'allait pas rendre à la selle son créateur. Croire un seul Dieu tout puissant était le seul dogme; et si on n'y avait pas ajouté que Mahomet est son prophète, c'eût été une religion aussi pure, aussi belle que celle des lettrés chinois. C'était le simple théisme, la religion naturelle, et par conséquent la seule véritable. […]" Œuvres de Voltaire Tome XLIII [43] ; Mélanges ; Tome VII ; 1831 ; Chapitre XXXV : Des sectes et des malheurs des chrétiens jusqu'à l'établissement du mahométisme ; page 192, 193

 
Ernest Renan

 

"En somme, Mahomet nous apparaît comme un homme doux, sensible, fidèle, exempt de haine. Ses affections étaient sincères; son caractère, en général, porté à la bienveillance. Lorsqu'on lui serrait la main en l'abordant, il répondait cordialement à cette étreinte, et jamais il ne retirait la main le premier. Il saluait les petits enfants et montrait une grande tendresse de cœur pour les femmes et les faibles. « Le paradis, disait-il, est au pied des mères. » Ni les pensées d'ambition, ni l'exaltation religieuse n'avaient desséché en lui le germe des sentiments individuels. Rien de moins ressemblant à cet ambitieux machiavélique (Mahomet de la pièce de Voltaire) et sans cœur qui explique en inflexibles alexandrins ses projets à Zopyre :
Je dois régir en dieu l'univers prévenu;
Mon empire est détruit, si l'homme est reconnu.
L'homme, au contraire, est chez lui toujours à découvert. Il avait conservé la sobriété des mœurs arabes; aucune idée de majesté. Son lit était un simple manteau, et son oreiller une peau remplie de feuilles de dattier. On le voyait traire lui-même ses brebis, et il s'asseyait à terre pour raccommoder ses vêtements et ses chaussures. Toute sa conduite dément le caractère entreprenant, audacieux, qu'on est convenu de lui attribuer. […]"  

1863; Chapitre : Mahomet et Les origines de l’islamisme; page 248,249


Victor Hugo

"Il semblait avoir vu l'Éden, l'âge d'amour,
Les temps antérieurs, l'ère immémoriale.
Il avait le front haut, la joue impériale,
Le sourcil chauve, l'œil profond et diligent,
Le cou pareil au col d'une amphore d'argent,
L'air d'un Noé qui sait le secret du déluge.
Si des hommes venaient le consulter, ce juge
Laissant l'un affirmer, l'autre rire et nier,
Écoutait en silence et parlait le dernier.
Sa bouche était toujours en train d'une prière ;
Il mangeait peu, serrant sur son ventre une pierre ;
Il s'occupait lui-même à traire ses brebis ;
Il s'asseyait à terre et cousait ses habits.
Il jeûnait plus longtemps qu'autrui les jours de jeûne,
Quoiqu'il perdît sa force et qu'il ne fût plus jeune."
1859; Première série : Histoire – Les petites épopées; Tome Premier;  Chapitre III : L’islam; Partie I : L’an neuf de l’hégire; page 59-65

 

Napoléon Bonaparte


"Mahomet a été l'objet de sa plus vive critique dans le caractère et dans les moyens. Voltaire, disait l'Empereur, avait ici manqué à l'histoire et au coeur humain. Il prostituait le grand caractère de Mahomet par les intrigues les plus basses. Il faisait agir un grand homme qui avait changé la face du monde, comme le plus vil scélérat, digne au plus du gibet. Il ne travestissait pas moins inconvenablement le grand caractère d'Omar, dont il ne faisait qu'un coupe-jarrets de mélodrame, et un vrai manque...."

1823-1824 ; Tome Troisième ; Lundi 22 au Jeudi 25 (Avril 1816) : Le Gouverneur  visite ma chambre. - Critique du Mahomet de Voltaire. - Du Mahomet de l'histoire.- Grétry ; page 133 à 137

 

"Pour que l'ouvrage de Mahomet soit vraiment digne de la scène française, il faut qu'il puisse être lu sana indignation aux yeux des hommes éclairés de Constantinople comme de Paris. Mahomet fut un grand homme, intrépide soldat : avec une poignée de monde il triompha au combat de Bender; grand capitaine, éloquent, grand homme d'état, il régénéra sur patrie, et créa au milieu des déserts de l'Arabie un nouveau peuple et une nouvelle puissance." 1836 ; Fragmens Divers ; Observations sur la tragédie de Mahomet par Voltaire ; page 249

 

Source: "http://www.prophete-muhammad.fr/temoignages/napoleon-bonaparte.html"

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les vérités scientifiques dans le Coran - dans Prophète Mohammed (paix soit sur lui)
commenter cet article

commentaires