Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 10:57

Selon des considérations - déjà bien connues dans les milieux théologiques et historiques - nous sommes plutôt en 2018 ou 2019. Le Pape, dans le troisième tome de sa trilogie sur le Christ consacré à « L’enfance de Jésus », titre de l’ouvrage publié mercredi 14 novembre 2012 en France chez Flammarion, « la date historique de la naissance de Jésus est donc à fixer quelques années auparavant », souligne-t-il, après une série de considérations de jalons historiques qui l’amène, dans un exercice de recherche purement intellectuelle et rationnelle, à conclure que nous ne sommes pas en 2012 !

Le moine Dionysius Exiguus qui a estimé au VIe siècle le début de l’ère chrétienne « s’est à l’évidence trompé de quelques années dans ses calculs » écrit Benoît XVI qui, pour signifier qu’il ne s’agit pas là d’un article de foi, cosigne l’ouvrage sous son nom, Joseph Ratzinger. Le propos de ce troisième ouvrage du Pape porte effectivement, non pas tellement sur l’enfance du Christ, sur laquelle les textes des Évangiles sont discrets, mais sur l’origine du Christ, sa conception et sa naissance. Bref sur Noël, pour ce qui s’annonce comme un troisième succès de librairie pour ce petit ouvrage de 180 pages.

Le théologien ne date pas notre année mais l’erreur porte sur « 6 ou 7 années » constate-t-il, selon un autre calcul lié à l’astronome Kepler. Voire de 4 années, selon les « tables chronologiques chinoises » quand il aborde la question de la fameuse étoile qui aurait guidé les mages vers la grotte de Bethléem. Des mages qui seraient des savants perses, établis à Babylone, l’actuel Irak, à la fois philosophes et astronomes : « La grande conjonction de Jupiter et de Saturne dans le signe zodiacal des Poissons en l’an 6-7 avant J.-C. semble être un fait vérifié.

Elle pouvait orienter des astronomes du milieu culturel babylonien et perse vers le pays de Juda, vers un « roi des juifs ». Si cette remise en cause crée la polémique, malgré les balises posées par le penseur, philosophe et théologien, elle ne semble pas soulever de problèmes sous les tropiques à bon nombre de croyants qui, avec moins d’un quart de siècle d’existence, sont pourtant « nés-vers » sans date de naissance précise.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les vérités scientifiques dans le Coran - dans Sujets Controversés
commenter cet article

commentaires