Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2016 6 13 /02 /février /2016 01:39

1.  Que sont les mitochondries ?


La mitochondrie est l'unique générateur d'énergie de nos cellules. Situées dans le cytoplasme de chaque cellule, on peut comparer les mitochondries à des "piles" chargées de produire, stocker et distribuer de l'énergie nécessaire à la cellule.

Les caractéristiques de la mitochondrie:

1.     Un ADN spécifique: la caractéristique la plus remarquable de la mitochondrie est qu'elle possède son propre ADN: l'ADN mitochondrial. En effet, indépendamment de l'ADN cellulaire, chaque mitochondrie possède son propre patrimoine génétique.

2.     Sans elles, aucune cellule ne peut fonctionner et la vie n'est plus possible.

3.     L'ADN mitochondrial est issu exclusivement de la mèreet se transmet de génération en génération par les femmes uniquement. Cette forme d'hérédité particulière du génome mitochondrial a permis de proposer un arbre de filiation des différentes ethnies humaines.

4.     Seules les femmes transmettent l'ADN mitochondrial, l'ADN mitochondrial ne suit pas les lois de l'hérédité mendélienne mais celles de l'hérédité cytoplasmique.
Au cours de la fécondation, le spermatozoïde qui pénètre l'ovule abandonne la flagelle qui contient toutes ses mitochondries. L'embryon qui se prépare alors ne possède que les mitochondries contenues dans l'ovule de la mère. C'est ainsi que les cellules héritent leur unique source d'énergie des mitochondries maternelles.

5.     Le génome mitochondrial peut être très différent d'une espèce à l'autre, il est extrêmement dynamique, il est souvent hétéroplasmique, c'est-à-dire que différentes formes coexistent au sein de la même cellule. Il peut être trouvé sous forme circulaire ou linéaire, double ou simple brin.

6.     Ainsi des études récentes ont montré que toutes les mitochondries humaines dans le monde ont une origine commune datée d’environ -150 000 ans, C’est la théorie de l’Ève mitochondriale.

7.     ADN mitochondrial humain (circulaire) diffère de celui d’animal et des plantes (linaire)


2.  L’Ève mitochondriale

La démonstration que toutes les lignées du génome mitochondrial (d’Afrique, d’Asie, d’Europe et des Amériques) tirent leur source d’une même et unique origine est appelée la théorie de l’Ève mitochondriale. Selon les scientifiques œuvrant dans le domaine et les recherches les plus récentes, le bagage génétique de chaque être humain vivant sur terre, aujourd’hui, remonte à une seule et même femme à travers une partie unique de notre composition génétique, le génome mitochondrial. Le génome de l’Ève mitochondriale s’est transmis de mères en filles à travers les siècles (les hommes le portent mais ne le transmettent pas) et existe en chaque être humain vivant de nos jours. On l’appelle la théorie de l’Ève mitochondriale car, comme on peut en déduire de ce qui précède, le génome est transmis par le chromosome X. Les scientifiques étudient également l’ADN du chromosome Y, qui n’est transmis que du père au fils et ne se recombine pas avec le chromosome X.
« Ô hommes! Craignez votre Seigneur, qui vous a créés d’un seul être et qui a créé, à partir de celui-ci, sa compagne; puis de [l’union de] ces deux-là, Il a fait proliférer de tous côtés une multitude d’hommes et de femmes. » (Coran 4:1)

"L’Ève mitochondriale est le nom donné à une femme hypothétique considérée comme la plus récente ancêtre commune par lignée maternelle de l'Humanité. Son existence est attestée par la démonstration qu'il y a une lignée unique de mitochondries dans les cellules de tous les humains. Les mitochondries sont des organites cellulaires qui ne sont transmis que par l'ovule de la mère et il a été démontré que tous les ADN mitochondriaux humains ont une origine commune. L'Ève mitochondriale est l'équivalent féminin de l'Adam Chromosome-Y, l'ancêtre commun le plus récent par lignée paternelle. En tenant compte de la vitesse de mutation (concept de l’horloge moléculaire), dans cet ADNmt, les calculs font supposer que l’Ève mitochondriale a vécu il y a quelque 150 000 ans".

 

3. Histoire de l'homme

 

« Nous sommes tous des Arabes ! Telle est la dernière révélation fracassante des généticiens. Que cela plaise ou non à Marine Le Pen et à Claude Guéant, tous autant que nous sommes, Français, Américains, Esquimaux, Chinois ou Papous, nous descendons d'ancêtres communs ayant peuplé la péninsule arabique ! Après être née en Afrique, l'humanité aurait donc fait une étape dans l'Arabie heureuse, après avoir franchi la mer Rouge. C'est du scoop. En effet, jusque-là, les grands experts des migrations humaines pensaient que la division des troupes s'était plutôt faite au Proche-Orient ou en Afrique du Nord.

Les paléogénéticiens des universités de Leeds et de Porto ont été amenés à faire cette hypothèse à la suite des confidences d'un indic ! Un indic qui se cache par milliers dans chacune de nos cellules : la mitochondrie. Ce minuscule organite, qui officie en tant que centrale énergétique de nos cellules, possède son propre ADN. Comme les chromosomes, il peut muter. Ainsi, quand les généticiens observent exactement la même mutation chez deux peuples différents, ils peuvent en conclure que ceux-ci partagent un passé commun. En comparant l'ADN mitochondrial prélevé sur des centaines d'individus à travers le monde et dans la péninsule arabique, les chercheurs sont parvenus à la conclusion que tous les hommes, hors les Africains, ont tous effectué un passage de plusieurs milliers d'années très certainement, en Arabie. Voilà pourquoi nous sommes tous des Arabes et fiers de l'être. »  L'étude est parue dans American Journal of Human Genetics.
Le Point.fr - Publié le 27/01/2012 pat Frédéric lewino

http://www.lepoint.fr/actu-science/histoire-de-l-homme-nous-sommes-tous-des-arabes-27-01-2012-1424481_59.php  

 

Conclusion

 

La théorie de l’évolution a passé par deux étapes majeures, la théorie linaire de l’évolution de Darwin (l’homme à des origines animales, le signe est l’ancêtre de l’homme), puis l’arbre généalogique (l’homme et l’animal ont un ancêtre commun sans le définir).

La première théorie a été réfutée par les évolutionnistes eux même, la deuxième a subi des dizaines de modification au fil du temps.

Cette découverte scientifique (la mitochondrie) confirme clairement la création de Dieu à l’homme d’un ancêtre commun Adam et Eve, et que l’origine de l’humanité n’est plus l’Afrique (recherches basées sur ADN nucléaire), mais plutôt le moyen orient (nouvelles recherches basées sur ADNmt), cette région de la terre est le berceau de la majorité de prophètes, et bien sûr le premier homme sur terre Adam et Eve.

Le Prophète Mohammed (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit: « Allah a créé Adam d’une poignée qu’Il a prise de toutes les substances de la Terre, c’est ainsi que les fils d’Adam se sont diversifiés proportionnellement à la Terre : Il y a parmi eux le roux, le blond, le noir. Il y a de même le doux, le dur, le vilain, et l’agréable »  

 

 

Source:

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%88ve_mitochondriale

http://www.ricaud.com/fr/conseils-et-expertise/les-dossiers-scientifiques/la-mitochondrie.htm

http://www.lepoint.fr/actu-science/histoire-de-l-homme-nous-sommes-tous-des-arabes-27-01-2012-1424481_59.php

 

Partager cet article

Repost 1
Publié par Les vérités scientifiques dans le Coran - dans Réfutation de la théorie de l'évolution
commenter cet article

commentaires

Lys Jean-Luc 20/10/2016 16:50

Je termine ici mon commentaire car une fausse manœuvre sur mon clavier m'a fait couper ma phrase. Je voulais donc écrire, Que l'on passait du domaine de la science à celui de la Foi, les deux ne faisant pas toujours bon ménage, et n'étant d'ailleurs pas destinées au même type de pensée ou de réflexion : le science essaie d'expliquer le monde tel qu'elle l'observe, le Foi peut-être plus à définir la place de l'Homme dans ce même monde.

Lys Jean-Luc 20/10/2016 16:44

Au chapitre 2, il est écrit : je cite "Comme on peut en déduire de ce qui précède, le génome est transmis par le chromosome X. C'est faut sur deux points. 1) Le génome d'un individu (humain, animal, végétal) est transmis par l'ensemble de ses chromosomes. (A noter que les bactéries ne possèdent qu'un seul filament d'ADN assimilable en gros à un chromosome tandis que les humains en possèdent 23 paires). 2) L'ADN mitochondrial est totalement indépendant de l'ADN chromosomique contenu dans le noyau des cellules. Les deux ne sont pas liés et n'échangent jamais le moindre matériel génétique.
Les mitochondries sont probablement d'anciennes bactéries vivant en symbiose avec les cellules eucaryotes ce qui explique qu'elles n'ont qu'un brin d'ADN, et que les mutations de cet ADN sont plus fréquentes que celles des chromosomes, le système mitochondrial (bactérien) étant plus primitif et donc moins perfectionné que le système nucléaire des cellules.
Pour le reste, savoir où est née l'Eve mitochondriale, vieille de seulement 150 000 ans, donc bien postérieure aux premiers humains (1 à 2 millions d'années) reste un exercice difficile et votre conclusion est un peu trop spéculative car on sort du domaine de la science pour entrer dans celui de la Foi, les deux ne fa

Ridha Jaziri 01/10/2016 09:21

L'existence de l'ADN mitochondrial prouve que la matrilinéarité(le matriarcat) n'est pas naturelle.
Les Juifs, par exemple, sont en train de se transmettre des maladies très graves depuis des siècles.