La structure du Coran

La structure du Coran

Le Coran (Al Qûran en arabe qui signifie la récitation) contient la parole d’Allah, révélée à leur prophète Mohammed par l'intermédiaire de l'archange Gabriel (Jibril).

Le Coran est divisé en chapitres appelés sourates, au nombre de 114, dont la première est appelée Al Fatiha. Ces sourates sont elles-mêmes composées de versets (exemple sourate Fatiha contient 7 versets).

Les sourates ne sont pas classées dans l'ordre chronologique de leur révélation, mais dans l'ordre dans lequel le prophète Mohammed les a classées.

Le Coran est descendu au ciel inférieur en une fois pendant la nuit de destin « Nous l’avons fait descendre en une nuit bénie, Nous sommes en vérité Celui Qui avertit » 44.3, puis il est descendu au Prophète graduellement en vingt-trois ans « (Nous avons fait descendre) un Coran que Nous avons fragmenté, pour que tu le lises lentement aux gens. Et Nous l’avons fait descendre graduellement. » 17 .106

Les sourates se distinguent par deux catégories :

  1. Sourates mecquoises

La phase mecquoise dura environ 13 ans de la première révélation jusqu'à la Hijra(*). On y retrouve la mission principale de Mohammed (paix soit sur lui) qu'est l'appel à l'islam et l’unicité d’Allah. Les thèmes principaux sont :

  • L'unicité d’Allah (tawhid) et de la négation de toute idolâtrie ;
  • La Résurrection et le Jugement dernier ;
  • Les histoires des prophètes ;
  • Le comportement des croyant et des non croyants.
  1. Sourates médinoises

Cette phase dura 10 ans, de la Hijra jusqu'à la mort du Prophète.

En règle générale les sourates sont médinoises quand elles font mention :

  • d'une obligation ;
  • d'une peine légale ;
  • des hypocrites ou des « gens du Livre » ;
  • de l'héritage ;
  • du Jihad ;
  • des relations sociales ;
  • des relations internationales ;
  • des outils de la jurisprudence.

 

Les particularités du Coran

Histoires des prophètes : sont dispersées dans tout le Coran même pour un seul prophète afin de traiter un évènement ou un contexte dans les versets, sauf l’histoire de Yousouf (Joseph) qui est complète dans une seule sourate. Les objectifs de ces histoires sont :

  • Montrer que tous les prophètes ont reçu les révélations d’un Dieu unique,
  • Les opposants aux messagers ont les mêmes arguments pour réfuter la religion depuis Noé et jusqu’à Mohammed.
  • Allah donne la victoire à ses messagers et anéantit les mécréants.

Le Coran a cité 25 prophètes, on les motionne dans l’ordre chronologique : 1. Adam, 2- Nouh_Noé 3- Idrîs Hénock, 4- Houd, 5- Çâlih, 6- Ibrâhîm_Abraham, 7- Lout_Loth, 8- Ismâ`îl_Ismaël, 9- Il-Yas_Elie, 10- Zhoul-Kifl, 11- Younous_Jonas, 12- Is-hâq_Isaac, 13- Ya`qoub_Jacob, 14- Youssouf_ Joseph, 15- Chou`ayb_ Jéthro, 16- Mousâ_ Moïse, 17- Hâroun_ Aaron, 18- Dâwoud_ David, 19- Soulaymân_Salomon, 20- Ayyoub_Job, 21- Zakariyyâ_ Zacharie, 22- Yahyâ_Jean Baptiste, 23- Al-Yas_ Elisée, 24`Isâ_Jésus, 25- Mohammad.

 

Le temps : Pourquoi Allah décrit des évènements dans le futur (le jour de jugements) en utilisant le temps passé ? Allah a créé le temps, le jour et la nuit, etc. Il n’est pas comme nous en train d’attendre le futur, tout ce qui est futur pour nous et dans la connaissance d’Allah « Il n'échappe à ton Seigneur ni le poids d'un atome sur la terre ou dans le ciel, ni un poids plus petit ou plus grand qui ne soit déjà inscrit dans un livre évident. » 10 :61

D’ailleurs, il fallait attendre le début du 20ème siècle pour prouver scientifiquement la relativité du temps (la théorie de la relativité d’Einstein). « Du ciel, Il administre toute affaire sur terre et la fait ensuite monter vers Lui en un jour équivalant à mille ans de votre calcul. » 32 :05.
« Les anges ainsi que l’Esprit montent vers Lui en un jour dont la durée est de cinquante mille ans. » 70 : 4

Nous et Je : pourquoi Allah utilise parfois le pronom sujet « Je » et parfois « Nous » dans le Coran ? Le Nous utilisé par Allah n'est pas le nous du pluriel mais le Nous de la Majesté et de la Transcendance. Quand Allah parle de sa grandeur, de sa puissance et de sa perfection il utilise le "Nous" pour nous montrer sa majesté et sa transcendance « Ô hommes ! Une preuve irréfutable vient de vous être envoyée par votre Seigneur, et NOUS avons fait descendre sur vous une Lumière éclatante ! » 04 : 174

Quand Allah veut s'adresser à ses serviteurs pour leur montrer sa proximité, sa bienveillance et son amour Il utilise le "Je" « Si Mes serviteurs t’interrogent à Mon sujet, qu’ils sachent que JE suis tout près d’eux, toujours disposé à exaucer les vœux de celui qui M’invoque. Qu’ils répondent donc à Mon appel et qu’ils aient foi en Moi, afin qu’ils soient guidés vers la Voie du salut. » 02 : 186

Les gens du Livre : désigne les peuples ayant reçu un livre sacré, par l'intermédiaire d'un prophète. Les peuples concernés sont donc principalement les juifs, les chrétiens...

L'arabe : grâce au Coran, la langue arabe a été conservée depuis au moins 15 siècles, beaucoup de musulmans récitent le Coran par cœur, apprennent l'arabe pour le bien comprendre. 

Allah jure par ses créatures :

1. "Il n'est pas interrogé sur ce qu'Il fait, mais ce sont eux qui devront rendre compte [de leurs actes]." Coran (21:23)  

2. C’est une manière arabe de confirmer les choses avec des serments

3. Allah jure par de grandes choses qui indiquent la perfection de sa puissance, de sa grandeur et de sa connaissance.

L’abrogation : est une procédure qui concerne les versets du Coran ayant subi une « invalidation » de la part d’autres, à la suite d’une révélation ultérieure. Exemple, l’interdiction du vin qui a passé par deux étapes, d’abord, c’était interdit de boire avant d’aller prier (sourate 4 :43), ensuite, boire le vin est devenu interdit (sourate 5 :90).

Dis : (قل Dis Mohammed) pour confirmer que c’est Allah qui dit et non Mohammed. Le Messager n'a pas d'autres paroles que ces paroles ordonnées à dire.

Les parties du corps humain :  Le Coran utilise des métaphores avec certaines parties du corps ou de ses fonctionnalités. Par exemple le terme "aveugle" désigne le fait de ne pas voir la vérité, "sourd" de ne pas l’entendre,  alors que "muet" concerne ceux qui la nient. « Sourds, muets, aveugles, ils ne peuvent donc pas revenir (de leur égarement). » (2 :18).  Le « cœur » et la « poitrine » sont l’endroit de la foi (la poitrine entoure le cœur).

Questions/Réponses : Beaucoup de versets sont des réponses à des questions posées par des gens du Livre, compagnons du prophète, etc. Ces réponses restent valables à toute personne lit le Coran. Par exemple « Ils t'interrogent sur le vin et les jeux de hasard. Dis: Dans les deux il y a un grand péché et quelques avantages pour les gens; mais dans les deux, le péché est plus grand que l'utilité» (2 :219).

Style : Le Coran a son propre style, qui est différent d'un modèle linaire (exemple, raconter une histoire de début et jusqu'à la fin), ou encore sur celui des structures de pensée cartésiennes fondées sur une introduction, un développement et une conclusion ordonnés. Lire le Coran implique de prendre conscience de sa logique formelle propre, basée sur une symétrie de structure conférant à l’ensemble textuel cohérence et subtilité, selon une composition complexe. Les répétitions du Coran répondent aussi à un principe pédagogique particulier : celui d’enseigner et d’enraciner certains principes clés.

 

(*) Hijra correspond à l’émigration du Prophète Mohamed (paix et bénédiction soit sur lui) de la Mecque à Yatrib (Médine) le 17 septembre 622 (JC), après y avoir résidé treize années en transmettant le message d’Allah. Le Calife Omar instaura l’hégire, première année de l’ère islamique.

 

La structure du Coran
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Sciences&Religion © 2020 -  Hébergé par Overblog