Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 16:22

Estimant que le Coran est souvent accusé de prôner la violence dans le contexte actuel, un ingénieur américain a décidé de comparer le texte saint des musulmans avec ceux de la religion catholique. Une étude qui a ses limites mais qui pose de vraies questions.

 

Inquiet d'une montée de l'islamophobie dans son pays, Tom H.C Anderson, un ingénieur américain, a décidé de mettre ses connaissances technologiques pour répondre à une question toute bête : le Coran prône-t-il davantage la violence que d'autres textes saints, a-t-il un discours plus belliqueux que ses homologues judéo-chrétiens ?

 

Un logiciel d’analyse comparative de textes

 

Pour répondre à cette question, Tom H.C Anderson a utilisé un logiciel d'analyse, OdinText , qui scanne l'ensemble de ces ouvrages en quelques minutes et qui établit ensuite des statistiques à partir de l'emploi de différents mots.

 

Moins de violence mais moins d’amour dans le Coran

 

En comparant donc le Coran, l'Ancien et le Nouveau Testament, Tom H.C Anderson a obtenu les résultats suivants :

- premièrement, l'Ancien Testament est celui qui contient le plus de références à la violence : "la mort et la destruction sont légèrement plus présents dans le Nouveau Testament que dans le Coran (2,8% contre 2,1%) mais l'Ancien Testament est clairement loin devant le Coran, avec deux fois plus de références à la destruction et au meurtre (5,3%) », précise-t-il dans ses conclusions.

- deuxièmement : la référence à l'amour est loin devant dans le Nouveau testament (3% contre 1,9% dans l'Ancien et 1,26% dans le Coran)

 

Le Coran champion de la miséricorde

 

Mais le concept du pardon et de la miséricorde sont très loin devant dans le Coran, indique l'auteur de l'étude.
"Ceux qui n'ont pas lu ou qui ne sont pas familiers de ces trois textes religieux seront peut-être un peu surpris d'apprendre que le Coran n'est pas plus violent que ses homologues judéo-chrétiens. (...) Personnellement, j'étais un peu surpris de voir que le concept de miséricorde était autant présent dans le Coran ; je pensais qu'il serait plus présent dans le Nouveau Testament, comme l'amour l'est", explique Tom H.C Anderson. L’ingénieur souligne lui-même les limites de son étude mais son objectif est atteint : il bat en brèche certains préjugés et encourage à se plonger dans les textes, avant d’en parler.

 

Déjà un précédent

 

Cette expérience rappelle celle de deux youtubeurs néerlandais qui avaient décidé de mener une petite expérience sociologique en lisant des passages de la Bible à des passants en leur faisant croire qu'il s'agit d'extraits du Coran. Les résultats étaient édifiants.

 

 

Source : Par Éléonore Merlin | M6info – jeu. 11 févr. 2016

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Science & Religion - dans Sujets Controversés
commenter cet article

commentaires

Ahmed Miloud 11/05/2016 20:14

La Bible(AT et NT) est une compilation de textes écrits durant plusieurs centaines d'années.La première Bible entière n'a vu le jour qu'au courant du 11ème siècle,soit des centaines d'années après JC et des milliers d'année après Moïse.Quant au Noble Coran,il a été révélé directement au Prophète par l'intermédiaire de l'Ange Gabriel en langue arabe et dans un style inégalé à ce jour.Sa singulière composition et la disposition des Sourates(chapitres) et de versets sont telles qu'il est pratiquement impossible de le falsifier ou de le dénaturer.En conséquence de cela,Il est considéré comme le Miracle éternel de l'Islam.En ce qui concerne la présumée violence qu'il renferme,ce n'est qu'un mythe véhiculé par les islamophobes,car les versets qui mentionnent cette "violence"n'est en fait que des rappels des évènements historiques qu'ont vécu le Prophète,paix et salut sur lui,et ses premiers compagnons et la manière d'appréhender des évènements similaires s'il venait à arriver pour les croyants.

Philippus 14/02/2016 13:55

Trés intéressante approche des textes que je confirme. Bien que les divers textes abordent aussi des notions différentes selon les peuples et la temporalité des évènements à resituer. ne pas oublier que nous sommes dans un unique grand livre au final, mais cela devrait remettre quelques consciences en ordre. voir mon site www.philippus.over-blog.com connaissant trés bien ces textes...